Quebrada de los Burros : une exploitation intensive des ressources marines au début de l'holocène dans le sud du Pérou
Philippe Béarez  1@  , Michèle Julien, Danièle Lavallée@
1 : Archéozoologie, Archéobotanique : sociétés, pratiques et environnements  -  Site web
CNRS : UMR7209
Muséum national d'Histoire naturelle case postale 56 55 rue Buffon 75005 Paris -  France

La période archaïque est relativement bien documentée sur le littoral du sud du Pérou. La Quebrada de los Burros, située à une soixantaine de kilomètres au nord de la frontière chilienne a fait l'objet de multiples campagnes de fouilles et d'une étude pluridisciplinaire. Les datations sur charbon et coquille ont permis de placer l'occupation humaine du site entre 10 000 et 7000 Cal BP. L'abondance des restes d'origine marine, en particulier de mollusques et de poissons, indique que la subsistance des groupes était en majorité basée sur l'exploitation des ressources aquatiques. Le milieu marin est très productif le long des côtes du Pérou où il constitue l'écosystème de Humboldt. L'étude détaillée des nombreux restes de poissons ainsi que des artéfacts de pêche retrouvés nous permet d'obtenir une image relativement claire des modes d'exploitation par pêche de ce riche écosystème. Une pêche côtière, mais variée, était manifestement suffisante pour subvenir amplement aux besoins des groupes vivant dans la quebrada et ceci sans affecter visiblement l'écosystème.


Personnes connectées : 2 Flux RSS