Perception des félins à travers les représentations rupestres du plateau d'Ifetessen (Immidir, Sahara central, Algérie) durant l'Holocène.
Iddir Amara  1@  , Farid Ighilahriz  2, *@  
1 : Institut d'archéologie  (Université Alger II)
2 : CNRPAH
3 rue F. D. Roosevelt, Alger -  Algérie
* : Auteur correspondant

Le mode d'expression artistique rupestre s'illustre par de nombreuses figures d'animaux sauvages et domestiques et par des scènes de la vie sociale des divers groupes ayant évolués dans les massifs du Sahara central.

Les fresques rupestres du plateau de l'Immidir présentent un riche panel des différentes périodes, dominé par la longue séquence du mode de vie pastoral. Cette dernière s'inscrit pleinement dans l'Holocène et elle correspondrait à la phase climatique du « Grand humide » et durerait jusqu'aux derniers étages caballin et camelin marquant le grand aride.

Ces figurations montrent que l'homme accordait beaucoup d'intérêt à la faune qui l'entourait. Il a illustré sa diversité et a exprimé les rapports qu'il entretenait avec certaines espèces. Les sujets de ces fresques permettent de reconstituer l'environnement de cette période mais c'est également un moyen pour comprendre le rapport de l'homme à son milieu et les comportements de subsistance.

Nous évoquerons dans notre présentation, particulièrement deux exemples que nous avons relevés dans deux abris du plateau d'Ifetessen : une fresque peinte à l'ocre rouge où sont associés personnages, bovins et félin. Une figure gravée d'un grand félin à proximité de bovins. Ces deux scènes de prédation renseignent sur la place qu'occupent les félins carnassiers et la réaction des pasteurs face à la menace de ces prédateurs.


Personnes connectées : 1 Flux RSS