AMATEURS ET PROFESSIONNELS À L'ORIGINE DE L'ARCHÉOLOGIE PRÉHISTORIQUE AU NORD DU MAROC
Enrique Gozalbes  1@  
1 : Professeur d´Histoire Ancienne
Facultad de C. Ed. y Humanidades UCLM Avda de los Alfares 44 16002 CUENCA -  Espagne

 

L'objectif de la recherche est d'exposer le parcours de l'archéologie préhistorique depuis les études réalisés par des amateurs jusqu'aux travaux des chercheurs. Dans le premier cas, au Nord du Maroc, on retrouve de préférence des spécialistes en sciences naturelles, tels que des militaires (Blazquez y Delgado Aguilera), des explorateurs (Montalbán) et des prêtres (Koehler) qui ont intégré leurs imaginaire et expériences dans le sujet de leur étude. Dans le deuxième cas, on observe un développement des études à partir de deux faits fondamentaux : tout d'abord la reconnaissance de la préhistoire en tant que science avec un certain prestige, ensuite la présence de spécialistes dans la connaissance totale ou partielle du matériel archéologique préhistorique. Une étape pouvant être considérée comme intermédiaire entre l'époque des amateurs et celle des spécialistes est l'activité d'Obermaier, professeur à l'Université de Madrid. 

L'institutionnalisation et la professionnalisation de l'archéologie préhistorique a eu lieu de façon précoce durant le Protectorat français au Maroc, avec la figure de Ruhlmann (Inspecteur des antiquités préhistoriques). Il y eu un premier essai durant le Protectorat espagnol tout de suite après la guerre civile espagnole (1936-1939 ) avec les interventions de Martínez Santa-Olalla, responsable de l'archéologie espagnole à l'époque, et une intervention temporaire de la Mission de la American School of Prehistoric Research, dirigée par H. Hencken à Tanger. Mais finalement c'est au cours du Protectorat espagnol qu'à eu lieu la transition, vers 1950, avec les activités de Miguel Tarradell, inspecteur des antiquités et directeur du Musée archéologique de Tétouan. Il a été formé à l'Université de Barcelone et a bénéficié de l'aide d'autres chercheurs, comme son maître Luis Pericot Garcia ou des camarades de l'université tels que Arribas et Ripoll Perelló qui ont effectué des études partielles moins connues.

 


Personnes connectées : 4 Flux RSS