Programmes > Par auteur > Gayo Eugenia

Peuplement humain ancien (ca. 12.000 ans) dans le désert d'Atacama, nord du Chili: L'industrie lithique bifaciale du site sur carrière Chipana-1
Katherine Herrera  1, 2, *@  , Jacques Pelegrin  1, *@  , Eugenia Gayo  3, 4, *@  , Daniela Osorio  5, *@  , Paula Ugalde  6, *@  , Claudio Latorre  7, 8, *@  , Calogero Santoro  2, *@  
1 : UMR 7055 Laboratoire de Préhistoire et Technologie, CNRS  (Prétech)
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
2 : Laboratoire d'Archéologie et de Paléoenvironnement, Institut de Haute Recherche, Université de Tarapacá  (LAP)
3 : Centre pour la Science du Climat et de la Résilience, Université de Concepción
4 : Département d'Océanographie, Université de Concepción
5 : l'Institut d'Archéologie de l'Université College London
6 : l'École d'Anthropologie de l'Université de l'Arizona
7 : Département d'écologie, Université Católica de Chile
8 : Centre du Désert d'Atacama et à l'Institut d'Écologie et Biodiversité
* : Auteur correspondant

Le site Chipana-1, situé au cœur du désert d'Atacama à 1200 m d'altitude dans la bassin « Pampa del Tamarugal », témoigne de l'adaptation des anciennes sociétés humaines à un environnement hyper aride, et apporte de nouvelles données au débat sur les premiers établissements humains en Amérique du Sud.

La bonne conservation stratigraphique et une dizaine de datations C14 montrent que le site a été fréquenté surtout aux environs de 11 400 cal BP. Chipana-1 est un site de production lithique essentiellement de façonnage bifacial, avec un peu de débitage d'éclats en surface, sur un affleurement de roche silicifiée de bonne qualité. Ce type de site est inédit dans le nord du Chili. On y observe les étapes initiales telles que la sélection qualitative de la matière première et le dégrossissage, puis les éclats de façonnage d'assez grandes pièces bifaciales non retrouvées probablement exportées pour être finalisées dans d'autres sites voisins. Des pièces bifaciales plus petites y ont été également façonnées, dont une pointe de projectile de type « Tuina » connu plus au sud dans les Hautes Terres d'Atacama. On relève aussi la présence de petits éclats de façonnage bifacial en matières premières allochtones, qui montrent l'apport à Chipana-1 d'objets lithiques commencés ailleurs. Enfin, certains outils d'élaboration rapide indiquent la pratique d'autres activités encore inconnues.

AinsiChipana-1 fut,pour des groupes de chasseurs-cueilleurs encore inconnusà la fin du Pléistocène, un important point d'acquisition de roche taillable et de production lithique dans le désert de l'Atacama, inséré dans un circuit de mobilité à peine entrevu.



  • Autre
Personnes connectées : 7 Flux RSS