Programmes > Par auteur > Fossard Lee

La figure de la Vieille dans les paysages montagnards européens.
Lee Fossard  1, 2, *@  
1 : Université de Bretagne Occidentale  (UBO)  -  Site web
Université Bretagne Loire, Université Bretagne Loire
Université de Bretagne Occidentale - 3 Rue des Archives 29238, Brest -  France
2 : Centre de Recherche Bretonne et Celtique (EA 4451 / UMS 3554)  (CRBC)  -  Site web
Université de Bretagne Occidentale (UBO)
Faculté des Lettres et Sciences Humaines 20 Rue Duquesne - CS 93837 - 29238 Brest Cedex 3 -  France
* : Auteur correspondant

Ma communication vise à mettre en avant des concordances linguistiques et culturelles repérées dans le relief de certaines régions européennes à travers une approche interdisciplinaire.

Il s'agira de présenter les résultats issus d'une base de données dont nous exposerons brièvement la méthodologie. Les nombreux éléments de cette base sont de nature diverse : des milliers de noms de lieux (montagnes, rochers, rivières, mégalithes, etc.), des dizaines de croyances (mythes et légendes, traditions, etc.) et des dizaines d'unités lexicales (phénomènes climatiques, faune, flore, etc.). Ces enregistrements partagent tous la dénomination « vieille femme » déclinée dans les différentes langues ou dialectes des zones étudiées : kjerring(a), áhkká ou ámma en Norvège, carling, cailleach ou caillich en Écosse et en Irlande, old woman en Angleterre, (g)wrach au pays de Galles, la vieille ou la vieio en France, la vieja ou la vella en Espagne, a velha au Portugal, la vecchia en Italie, γριάς ou Γραὸς en Grèce, etc.

Les analyses et recoupements de ces données aident à mieux comprendre ce phénomène rencontré à l'échelle de l'Europe. Il s'agirait des vestiges d'une ancienne divinité (Rohlfs, 1928 ; Alinei, 1997) en rapport étroit avec les paysages montagnards comme l'ont montré plusieurs chercheurs, ethnologues ou folkloristes (Jennings, 2010 ; Joisten & Abry, 1995 ; Van Gennep, 1946 ; Hull, 1927 ; Mackenzie, 1917). Mais que représentait précisément cette entité pour les peuples préhistoriques ? Quelles sont ses principales caractéristiques ? Existait-il des rituels à son sujet ? En quoi ces paysages peuvent-ils être qualifiés de sacrés ?

Nous tenterons de répondre à ces questions par l'interprétation de centaines de données recueillies sur plusieurs zones montagneuses européennes (notamment en Norvège, dans les Îles Britanniques et en France). Nous verrons que la figure de la Vieille s'inscrit pleinement dans le thème général du XVIIIe congrès de l'UISPP car elle permet d'établir des liens entre zones de montagnes, préhistoire et phénomènes climatiques.



  • Présentation
  • Autre
Personnes connectées : 3 Flux RSS