Programmes > Par auteur > El Graoui Mosshine

La Grotte à Hominidés de la carrière Thomas I (Casablanca, Maroc) : processus géologiques de formation de l'unité 4 et implications archéologiques
Mathieu Rué  1, 2, *@  , David Lefèvre  1@  , Alain Queffelec  3@  , Mosshine El Graoui  4@  , Rosalia Gallotti  5@  , Camille Daujeard  6@  , Denis Geraads  7, 8@  , Abderrahim Mohib  4@  , Jean-Paul Raynal  3, 8@  
1 : Archéologie des Sociétés Méditerranéennes  (ASM)  -  Site web
Centre National de la Recherche Scientifique : UMR5140, Université Paul-Valéry - Montpellier 3, Ministère de la Culture et de la Communication
Route de MendeUniversité Paul Valéry-Montpellier 334199 MONTPELLIER Cedex -  France
2 : Paléotime  -  Site web
Société Paléotime
3 : De la Préhistoire à lÁctuel : Culture, Environnement et Anthropologie  (PACEA)  -  Site web
Université de Bordeaux, Centre National de la Recherche Scientifique : UMR5199
Université de Bordeaux Bâtiment B8 - CS50023 Allée Geoffroy Saint Hilaire 33615 PESSAC CEDEX -  France
4 : Institut National des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine [INSAP] - Rabat
5 : Dipartimento di Scienze dell'Antichità, Università di Roma La Sapienza  -  Site web
Via dei Volsci, 122, 00185 Roma -  Italie
6 : Histoire naturelle de l'Homme préhistorique  (HNHP)  -  Site web
CNRS : UMR7194, Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN), Université de Perpignan
Institut de Paléontologie Humaine 1, rue René Panhard 75013 Paris -  France
7 : Centre de recherche sur la Paléobiodiversité et les Paléoenvironnements  (CR2P)  -  Site web
Museum National d'Histoire Naturelle, Université Pierre et Marie Curie - Paris 6, Centre National de la Recherche Scientifique : UMR7207
8 rue Buffon, CP 38 -  France
8 : Department of Human Evolution, Max Planck Institute  -  Site web
Deutscher Platz 6 D-04103 Leipzig Germany -  Allemagne
* : Auteur correspondant

L'étude des processus géologiques de formation des unités archéo-stratigraphiques est un préalable indispensable à l'exploitation archéologique des vestiges. Dans de nombreux cas, les assemblages lithiques et/ou faunistiques sont contenus dans des matériaux sédimentaires homogènes, sans figure ni discontinuité interne, ce qui rend particulièrement difficile l'étude des modalités de leur dépôt. Ces assemblages sont en outre souvent constitués par une nappe plus ou moins dense de vestiges sans structuration évidente perçue lors de la fouille : c'est le cas pour les sites de Casablanca appartenant à la Formation d'Oulad Hamida. Leur exceptionnelle richesse en vestiges lithiques du Second Acheuléen Régional, en restes fauniques et en fossiles humains justifie une approche géoarchéologique adaptée menée parallèlement à l'étude des témoins exhumés dans le cadre du programme de coopération « Casablanca » associant l'INSAP et la mission archéologique française « Littoral-Maroc » du MEAE.

La démarche consiste à tester l'hypothèse d'une modification des assemblages initiaux par les mécanismes pédo-sédimentaires i) en cernant les processus susceptibles d'avoir contribué à ces modifications par une caractérisation fine des matériaux sédimentaires et ii) en validant ces processus par des tests adaptés sur les vestiges (analyse spatiale, granulométrie lithique, étude des états de surface, recherche de remontages, etc.). Les résultats sont ensuite confrontés à ceux archéo-techniques, archéozoologiques et de taphonomie animale pour proposer un modèle intégré de la constitution de l'unité considérée et poser les limites de son interprétation archéologique.

Cette communication présente les premiers résultats de cette approche obtenus sur l'unité 4 de la Grotte à Hominidés, unité constituée par des sables bioclastiques et quartzeux d'origines marine littorale et continentale, dont la dernière période d'exposition à la lumière est datée par OSL autour de 400 ka. Les processus syn- et post-sédimentaires identifiés et leurs implications archéologiques reposent sur le croisement de différents résultats analytiques (micromorphologie, granulométrie, susceptibilité magnétique, caractérisation Raman et FX, DRX) ainsi que sur une étude spatiale détaillée des éléments lithiques et faunistiques découverts entre 1994 et 2012. Ces premiers résultats attestent le caractère polyphasé de la sédimentation évoluant progressivement d'un milieu supratidal à continental et mettent en évidence au moins trois phases de transformations diagénétiques (altération, cimentation puis dissolution). Leur prise en compte permettra de discuter de l'homogénéité des assemblages et de la représentativité des âges obtenus par différentes méthodes.



  • Autre
Personnes connectées : 4 Flux RSS