Programmes > Par auteur > Bea Manuel

La « Cueva Hermosa » (Calcena, Saragosse) : Un nouveau territoire d'art paléolithique à la Chaîne Ibérique d'Aragón
Pilar Utrilla  1, *@  , Carlos Mazo, Manuel Bea * @
1 : University of Zaragoza
* : Auteur correspondant

Les précédents travaux d'étude et de documentation réalisés à la Cueva Hermosa (Calcena, Saragosse) suggèrent que nous sommes face à la seconde cavité avec des manifestations pariétales paléolithiques d'Aragon, après de la grotte bien connue de Fuente del Trucho (Colungo, Huesca). La grotte est située sur la rive gauche de la rivière Isuela, affluent du Jalón, à 1 Km. à peu-prés de la grotte Bolichera, où les fouilles menés par C. Mazo ont trouvé des vestiges magdaléniens, avec un harpon d'une rangée de barbelures (Utrilla et al., 2010).Á l'intérieur de Cueva Hermosa, une grotte très belle par ses stalagmites, et à 45 m. de l'entrée, on a trouvé des alignements de points rouges qui sont disposés de manière ordonnée, régulièrement séparés, formant 12-13 colonnes avec un développement de tendance rectangulaire. Cet ensemble est divisé en deux groupes pour des raisons de conservation du support, avec 133 points rouges dans le groupe à gauche et 43 dans le groupe à droite.En plus, il fait partie d'une niche de grandes dimensions, dont la morphologie rappelle le profil d'un mammouth, tout de même que la forme du support où est encadré le mammouth final de Pindal. En plus, cette morphologie a été travaillée artificiellement pour obtenir la forme cherchée.Ce thème (nuages de points rouges) est très abondant dans les ensembles d'art rupestre paléolithique. Les points groupés peuvent faire partie d'ensembles complexes (Fuente del Trucho, Altamira, Castillo, Pasiega, La Garma, Candamo, La Estrella, Font de Gaume, Pech Merle, Trois Frères, Niaux, Marsoulas, ...), mais aussi ils peuvent être liés aux reliefs naturels (Chuffin, Pindal, Pestillac, Aldène, Mayenne) ou apparaître comme le thème principal de la grotte (Las Palomas, Atlanterra, La Meaza, Las Aguas de Novales, Cudón, Grotte aux Points, Les Fieux ...). Même, les points peuvent être tout seuls dans la grotte, comme thème unique (Los Marranos, Porquerizo, San Juan de Socuevas, Mazaculos, La Riera et, la dernière découverte, Cueva Auria ).Il a été impossible d'obtenir une datation U/Th de la croûte calcitique (encore active) qui est superposée sur certains points. Cependant, en tenant compte des contextes artistiques associés, il est possible d'envisager une datation pré-magdalénienne pour l'ensemble, malgré que les gisements paléolithiques des alentours (Cueva Bolichera, Cueva del Gato, Abrigo Alejandre, Abrigo Vergara, Peña del Diablo, Plaquette de Villalba) appartiennent tous à différentes étapes magdaléniennes.

Cueva Hermosa permet d'envisager de nouvelles possibilités d'interprétation de l'occupation humaine avec des manifestations artistiques au cours du Paléolithique dans une zone périphérique, fournissant des informations sur les modes de peuplement et les réseaux de communication des sociétés paléolithiques entre le Plateau Ibérique, la Vallée de l'Ebre et la Corniche Cantabrique.



  • Présentation
Personnes connectées : 2 Flux RSS