Programmes > Par auteur > FernÁndez Eraso Javier

Chronologie et contexte des idoles spatules dans les Pyrénées Occidentales
Javier FernÁndez Eraso  1@  , JosÉ Antonio Mujika Alustiza  2@  
1 : Université du Pays Basque
2 : Universidad del País Vasco - Euskal Herriko Unibertsitatea

Le mégalithisme des Pyrénées occidentales est caractérisé par une architecture de dimensions discrètes et une mobilière funéraire pauvre. Ses débuts se situent, à partir de datations C14 de charbons infra-tumulaires, autour de 5300-5200 BP, et les restes humains dans dates plus récents: Los Llanos (5190), La Chabola de La Hechicera (4980/4940±40 BP), 4800±40 BP à San Martin, etc. Le mobilière funéraire plus ancienne a de géométriques à retouche abrupte où à double biseau dans l´industrie lithique, et d´idole-spatule dans l´industrie osseuse. Ceux-ci sont faits en tibia de Ovis/Capra, la plus part, parfois, profusément décorées avec des motifs géométriques et des représentations féminines. L'excavation du dolmen à couloir de San Martin (Alava), en 1964, a été le première gisement à identifier objectivement l'existence de cette phase, et en cela ces objets singuliers. À la suite de cette association a été trouvée dans plusieurs dolmens dans la moitié nord de la Péninsule (dans les provinces de Burgos, La Rioja, Gipuzkoa, Valladolid, Palencia, Soria, Guadalajara et Tolède). Récemment ont été datée par AMS directement plusieurs des dolmens de San Martin et Kurtzebide (Alava). Les datations sont beaucoup plus anciennes que les individus datés. 

D'autre part, c´est intéressent la complexité des motifs décoratifs, leur large dispersion géographique, et leur parallélisme avec d'autres représentations (symboliques) sur d'autres supports antérieurs ou contemporaines.



  • Poster
Personnes connectées : 5 Flux RSS