Programmes > Par auteur > Luret Mathieu

Comportements de subsistance lors de transition Paléolithiques moyen/supérieur dans la grotte d'El Castillo (Cantabrie, Espagne)
Mathieu Luret  1@  , Ariane Burke  2@  , Federico Bernaldo De Quiros  3@  , Marie Besse  1@  
1 : Laboratoire d'archéologie préhistorique et anthropologie. Section des sciences de la Terre et de l'environnement & Institut des sciences de l'environnement. Université de Genève
2 : Laboratoire d'Ecomorphologie et de Paleoanthropologie. Universite de Montreal, Departement d'Anthropologie
3 : Area de Prehistoria, Universidad de Leon

La grotte d'El Castillo fait partie des grottes emblématiques de la région Cantabrique. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2008 sous le titre de « La grotte Altamira et l'art rupestre paléolithique du nord de l'Espagne ». Ce site archéologique est aussi réputé pour sa séquence stratigraphique présentant plusieurs phases d'occupations préhistoriques et en particulier les technocomplexes se succédant lors de la transition Paléolithique moyen/supérieur, qui font l'objet de ce présent travail.

Nous présenterons lors de ce congrès une partie des résultats obtenues lors de notre travail de doctorat intitulé : Paléo-environnement et comportements de subsistance des derniers Néandertaliens et des premiers hommes modernes : étude taphonomique de la faune de la grotte d'El Castillo (Espagne). L'analyse archéozoologique/taphonomique a porté sur 158 501 restes osseux (dont 20 431 déterminés taxonomiquement et/ou anatomiquement). Ce matériel provient des fouilles réalisées entre 1980 et 2011 par l'équipe de Cabrera-Valdés/Bernaldo de Quiros, et correspondant aux niveaux 21 et 20 (Moustérien), au niveau 19 et au niveau 18 (Aurignacien de transition de type El Castillo 18B et 18C, Cabrera-Valdès et al., 2001). Les résultats montrent que chez les dernières populations moustériennes terminales (niveaux 21 et 20 et sous-niveaux 19Base), on observe une chasse opportuniste centrée sur les cerfs, les bovinés et les chevaux. Au contraire, le groupe humain du technocomplexe de l'Aurignacien de transition (sous-niveaux 19sup, 18C et 18B) s'organise autour d'une acquisition spécialisée du cerf. En revanche, les modalités de traitement des carcasses sont sensiblement identiques.

 Ainsi dans un environnement tempéré froid correspondant aux variations climatiques des Greenland stadials et interstadials (GS13 au GS9), on observe un changement de comportement en termes de stratégies d'acquisition du gibier entre les derniers groupes humains moustériens et le groupe humain du technocomplexe de l'Aurignacien de transition.


Personnes connectées : 6 Flux RSS