Programmes > Par auteur > Lemjidi Faysal

La longue durée de l'activité rupestre de Metgourine (Anti-Atlas, Maroc)
Faysal Lemjidi  1@  
1 : Université Cadi Ayyad [Marrakech]  -  Site web

Depuis la fin du XIXe siècle, l'Anti-Atlas, attire l'attention des chercheurs. On a effectivement trouvé aux environs du village d'Akka des gravures dans les années quarante par des administrateurs de la colonisation française. Ces sites regroupent des concentrations plus ou moins distantes. Ces concentrations, toutes situées sur de petites collines surplombant l'Oued Akka, enregistrent les indices d'une évolution de la société pastorale.

En plus des figures d'armes métalliques, les gravures des sites du nord d'Akka illustrent des bovins en majorité des bœufs. La représentation d'anthropomorphes est aussi notable par ses aspects évoluant vers le style très schématique du libyco-berbère. Quant à la faune sauvage, elle est aussi représentée (éléphant, rhinocéros, autruches, antilopes ...). Cependant, les figures de bovins domestiques précèdent celles des autres sujets au vu des taux de représentations.

Les haches peltiformes et le poignard, figurés dans deux sites, attestent d'une connaissance maîtrisée de la métallurgie. Même si cette technologie fut introduite tardivement au Maroc, ces haches n'ayant pas d'équivalent en Ibérie, suggère que les sociétés du pré-Sahara ont été habiles pour fabriquer des objets authentiquement originaux.


Personnes connectées : 3 Flux RSS