Programmes > Par auteur > Diallo Mame Yoro

Contribution de l'anthropologie génétique à la connaissance du peuplement de la Moyenne Vallée du fleuve Sénégal
Mame Yoro Diallo  1@  
1 : Université Cheikh Anta Diop  (UCAD)  -  Site web
Dakar -  Sénégal

La Moyenne Vallée du fleuve Sénégal, de toutes les provinces protohistoriques sénégambiennes est certainement celle qui a le plus fait l'objet d'investigations archéologiques en raison de sa pertinence dans l'ethnogenèse des populations sénégambiennes. Les études archéologiques réalisées ont montré une hétérogénéité de la culture matérielle suggérant la cohabitation de plusieurs populations dans la zone depuis 21 siècles d'occupation. Toutefois, ces études n'ont pas permis jusqu'ici de distinguer les différentes sensibilités ethniques d'où la pertinence de l'approche anthropogénétique. L'objectif principal de cette étude consistait à la caractérisation moléculaire de l'ADN mitochondrial (ADNmt) des populations Toucouleur de la Moyenne Vallée.

Pour ce faire, quarante-neuf toucouleurs ont été recrutés dans les villages de Boki et Walaldé au courant du mois de Février 2017 après consentement libre et éclairé. Chez chaque individu, un prélèvement salivaire de 0.5mL a été réalisé au moyen d'un kit ORAGNE 500. L'ADNmt a été extrait et les régions hypervariables HVS1 et HVS2 ont été amplifiées et séquencées. Les différents haplotypes des échantillons et l'estimation de la distribution des fréquences haplotypiques ont été générés avec logiciel Arlequin (version 3.5.1.2).

Ces analyses ont permis de définir une quarantaine d'haplotypes réparties en trois groupes selon leurs origines géographiques. Il s'agit des haplogroupes d'origine Ouest africaine : L1b, L2c, L3b (30 %, 19%, 8%, respectivement) ; de l'Afrique Centrale, matérialisée par la présence des lignées L3e, L3f1b (12%, 4%) ; et de l'Eurasie à travers les lignées U5, U6 et H2a2a (2%, 2%, 4%). Les tests de neutralité effectués de même que la représentation graphique de la distribution des distances génétiques existant entre Toucouleurs (Mismatch Distribution) sont concordants et montrent que ces derniers ont connu une expansion démographique.

La confrontation des données génétiques recueillies à travers notre étude avec celles paléoclimatiques, archéologiques et historiques nous a permis de replacer l'évolution de la structure génétique de cette frange de la communauté Halpular dans son contexte. Ainsi donc, le pool génétique des Toucouleurs, caractérisé par une très forte variabilité n'est que le reflet des brassages de groupes ayant traversé les fluctuations climatiques néolithiques sahariennes. Toutefois, des études supplémentaires doivent être envisagées sur d'autres populations - actuelles et anciennes - de la Moyenne Vallée afin de jeter les bases d'une investigation plus profonde sur l'ampleur des événements ayant abouti aux caractéristiques génétiques observées chez les Toucouleurs.


Personnes connectées : 4 Flux RSS