Programmes > Par auteur > Kaeser Marc-Antoine

Muséologie et histoire de l'archéologie
Marc-Antoine Kaeser  1@  
1 : Université de Neuchâtel, Institut d'archéologie / Laténium  (UniNE)  -  Site web
Laténium Espace Paul-Vouga CH-2068 Hauterive -  Suisse

Lorsqu'on envisage les rapports entre muséologie et archéologie, on serait mal inspiré de les aborder sous l'angle de l'interdisciplinarité stricto sensu, compte tenu du caractère tardif de la disciplinarisation de l'archéologie (tout particulièrement de l'archéologie pré- et protohistorique), sans parler de la muséologie, dont la disciplinarisation académique n'est aujourd'hui encore qu'à peine aboutie.

En revanche, si l'on envisage ces rapports selon des critères non pas institutionnels mais purement cognitifs, cette problématique s'avère extrêmement prometteuse. Il apparaît en effet que dès les prémices des activités antiquaires, dans l'Europe des Temps modernes, la recherche archéologique a joué un rôle essentiel dans la stimulation de la créativité muséologique. Plus tard, lors du tournant majeur qu'a représenté la reconnaissance de la préhistoire dans la seconde moitié du 19e siècle, on peut observer que le projet muséographique se situe même au coeur de l'épistémologie archéologique, qu'il a ainsi contribué à consolider, tant sur le plan socioculturel que dans le paysage scientifique.

Suite aux mutations de l'archéologie au début du 20e siècle, puis en vertu des bouleversements de l'éthique et de l'organisation disciplinaires dont témoigne l'émergence de l'archéologie préventive, ces rapports semblent s'être ensuite largement dégradés.

Notre communication vise à mettre ces développements en évidence, mais également à réfléchir à de nouveaux modes d'interaction entre archéologie et muséologie. Nous estimons en effet que la réflexion muséologique est susceptible de répondre de manière constructive aux renouvellements heuristiques de la discipline archéologique du 21e siècle.

 

 

 


Personnes connectées : 3 Flux RSS