Programmes > Par auteur > Brenet Michel

Interprétation économique et spatiale du site moustérien récent du Bout des Vergnes (Bergerac, Dordogne), à partir de l'analyse des remontages lithique
Paul Courbin  1, 2@  , Michel Brenet  3@  
1 : PACEA
PACEA (UMR 5199)
2 : Université de Bordeaux  (UB)  -  Site web
PACEA (UMR 5199)
35, place Pey Berland - 33076 Bordeaux -  France
3 : Institut National de Recherches Archeologiques Preventives
PACEA (UMR 5199)

Le site de plein air de la fin du Paléolithique moyen du Bout-des-Vergnes a été fouillé entre 2012 et 2013 dans un contexte préventif. Le caractère extensif de la fouille a permis de mettre en évidence une répartition inégale des 900 objets lithiques liés à cette occupation. En effet, trois amas de taille, au sud-ouest du site, regroupent les deux tiers de la collection alors que les autres artefacts étaient plutôt dispersés sur le reste du site. Une étude techno-économique du matériel a mis en évidence une opposition technologique entre le débitage effectué sur le site, majoritairement Discoïde, et des outils bifaciaux et Levallois de grandes dimensions, importés sur le site. L'analyse des remontages nous a alors permis de démontrer que les trois amas étaient contemporains, évoquant alors une occupation unique et une contemporanéité des différents concepts technologiques, ce qu'a confirmé l'étude spatiale. Nous avons alors mis en évidence qu'il y avait une mobilité différentielle des outils. Les produits issus du débitage Discoïde, associés à une utilisation plutôt rapide, sont majoritairement manquants. A l'inverse, les bifaces et les grands racloirs Levallois devaient avoir une plus grande longévité et accompagnaient les groupes néandertaliens dans plusieurs de leurs déplacements.


Personnes connectées : 4 Flux RSS