Programs > By author > Damouche Yasmina

La vallée de l'oued Dermel : zone de confluence et de dispersion de populations humaines
Iddir Amara  1, *@  , Yasmina Damouche  1@  , Hayette Berkani  2, *@  
1 : Institut d'archéologie  (Université Alger II)
2 : LAMPEA  (Université Aix Marseille)
Aix Marseille Université, Aix Marseille Université
15 rue du Chateau de l'Horloge Aix-en-Provence -  France
* : Corresponding author

La vallée de l'oued Dermel présente un espace cloisonné et protégé par de nombreux massifs montagneux et marque les premiers piémonts des monts des Ksour des régions sud atlasique. Les recherches menées dans la région depuis les premières découvertes (Tiout, et Moghrar, XIXe siècle) et par les différentes missions de Lhote, Iliou et actuellement par les membres de l'institut d'archéologie ont documenté une activité humaine de la fin de l'Acheuléen jusqu'au présent.

L'intense activité durant l'Holocène, période qui nous intéresse, est marquée par une occupation de toute la vallée durant l'optimum climatique. La vallée est devenue probablement une zone de confluence et de dispersion de populations venant du grand Sahara et des côtes méditerranéennes.

La vallée de l'oued Dermel peut avoir agi comme un carrefour pendant et après les mouvements de migrations vers le nord, vers le sud, vers l'est et vers l'ouest. Ce mouvement a permis la dispersion de nouvelles pratiques culturelles et diffusions technologiques. Cet exposé présente la première lecture des nouvelles données archéologiques durant l'Holocène et cela nous apprend le rôle dédié à ce territoire cloisonné comme carrefour culturel dans l'Atlas saharien.


Online user: 3 RSS Feed