Programs > By author > Huard Olivier

La grotte ornée de Comarque (Eyzies de Tayac Sireuil, Dordogne) : horizons de recherche et perspectives scientifiques de l'étude de l'art pariétal
Oscar Fuentes  1, *  , Camille Bourdier  2, *@  , Catherine Ferrier  3, *@  , Olivier Huard * , Langlais Mathieu  4, *@  , Ludovic Mevel  5, *@  
1 : Ethnologie Préhistorique
UMR 7041 ArScAn - AnTET
2 : UMR TRACES 5608, Université Toulouse Jean Jaurés  (Université de Toulouse)
UMR 5608 - TRACES
3 : UMR 5199 CNRS-UB-MCC  (Université de Bordeaux)
PACEA (UMR 5199)
4 : UMR 5199  (CNRS)
PACEA (UMR 5199)
5 : UMR 7041 Ethnologie Préhistorique  (CNRS)
UMR 7041 ArScAn - AnTET
* : Corresponding author

La grotte ornée de Comarque découverte par H. Breuil en 1915 (Capitan et. al., 1915) et étudiée par Brigitte et Gilles Delluc entre 1977 et 1981 (Delluc et Delluc, 1981), fait récemment l'objet d'un programme de recherche depuis 2014. Dans l'objectif de porter un regard transversal (pluridisciplinaire) et renouvelée de l'art pariétal, nous avons développé un programme scientifique toujours en cours. A grotte se situe dans la commune des Eyzies-de-Tayac-Sireuil, près de Marquay. Elle s'ouvre au pied d'une falaise calcaire, supportant les imposantes ruines du castruum médieval de Comarque (XII-XVe) et associé aux vestiges d'habitats troglodytiques (VIII-IX). La cavité se trouve au fond d'un vaste abris, en rive gauche de la vallée des Beunes, au confluent du ru de Comarque et de la grande Beune (fig. 1).

Entre 2014 et 2015 nous avons pu réaliser des actions de terrain portant notamment sur un bilan du contexte archéologique du sol et des parois, l'inventaire et identification des traces et stigmates observés sur les parois, une représentation du comblement de la vallée. Concernant l'art pariétal, nous avons entamé la réalisation du « référentiel » préalable au programme de relevé des parois. Nous avons également validé la méthodologie technique de la réalisation des relevés. En 2015 nous avons travaillé sur des panneaux ornés pour caler les actions à venir. Un programme de numérisation 3D de la cavité a été réalisée en 2014 par Art Graphique et Patrimoine et prise en charge par le Centre National de Préhistoire. Depuis 2016, nous avons dû adapter notre recherche et explorer des voies déportées en s'appuyant sur l'écosystème numérique 3D mis à notre disposition. Nous proposons de faire un point sur les premières avancées des recherches qui démontre le riche potentiel de cette cavité. Quelle est la variabilité technique et formelle de cette cavité ? Comment les représentations pariétales peuvent nous renseigner sur l'anthropisation de la vallée des Beunes en Dordogne, au cours du Paléolithique supérieur ? Connaît-on vraiment l'art de cette grotte ? Le bilan, plus que positif des premières années de terrain, démontre, au combien, de l'importance de la reprise d'étude de ces sites anciennement documentés et souvent jugés de « petites grottes... ».



  • Picture
Online user: 2 RSS Feed