Programs > By author > Bellamy Clément

Approches technologiques des productions céramiques en contexte gréco-indigène en Italie méridionale aux 8e et 7e siècles av. J.-C.
Clément Bellamy  1, *@  
1 : Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire  (CReAAH)  -  Website
Le Mans Université, Université de Nantes, Universite de Rennes 1, Ministère de la Culture et de la Communication, Institut national de recherches archéologiques préventives, Université de Rennes 2, Centre National de la Recherche Scientifique : UMR6566
Université de Rennes 1Bâtiment 24-25 Campus de Beaulieu263, Avenue du général LeclercCampus de BeaulieuCS 74205 -35042 Rennes Cedex- France -  France
* : Corresponding author

Dans le cadre d'une reprise marquée des circulations méditerranéennes dès le 8e siècle av. J.-C., dans le cadre d'une phase qui peut être qualifiée de « protocoloniale », les côtes de l'Italie méridionale voient l'arrivée de communautés en provenance de Grèce, constituées notamment d'artisans. Certaines de ces communautés artisanales sont accueillies dans des établissements indigènes importants de l'âge du Fer sud-italien, où elles réalisent leurs propres productions céramiques, à côté – et de manière contemporaine – des productions indigènes, et vraisemblablement à l'invitation ou sur commande des autorités locales.

Cette cohabitation artisanale se traduit par des « contaminations » réciproques sur les plans formel et stylistique ; on observe dans le même temps une continuité et une autonomie dans chacune des traditions artisanales céramiques, dans presque toutes les étapes de la chaîne opératoire de la fabrication des vases, mis à part quelques exemples insolites – voire anecdotiques – qu'il convient toutefois d'intégrer au sein d'explications satisfaisantes en termes d'organisation sociale de ces communautés mixtes. Nous verrons également que la question de la consommation des céramiques provenant de ces contextes productifs particuliers ne doit pas non plus être écartée des problématiques de la production et de la technologie.

Prenant comme point de départ de notre analyse le mobilier inédit du site de l'Incoronata, l'enquête céramologique se poursuivra sur plusieurs sites de l'Italie méridionale actifs entre les 8e et 7e siècles av. J.-C., des sites dont les données à disposition permettent d'étendre et d'enrichir les observations technologiques sur les productions céramiques et les espaces artisanaux qui en sont à l'origine.


Online user: 6 RSS Feed