Programs > By author > Hannachi Khansa

Le Paléolithique supérieur de Bir Oum Ali (Kébili, Tunisie)
Khansa Hannachi  1@  , Lotfi Belhouchet  2@  , Nabiha Aouadi  3@  
1 : Conservateur de Patrimoine
2 : Chargé de recherches à l'Institut National de Partrimoine
3 : Maître de recherches à l'Institut National de Patrimoine

Situé à 55 km au sud-est de la ville de Gafsa, la région de Bir Oum Ali fait partie de la chaine de Chareb qui limite la partie Nord de Chott el Fjej et présente une zone de passage vers la plaine de Nefzaoua.

Les débuts des recherches étaient entrepris par R.Vaufrey dans les années cinquante, il affirmait la présence d'un gisement Capsien supérieur1 . Ensuite Madame M.Riahi (Chercheur à l'INP) a repris le travail dans cette zone pendant les années soixante dix (1972, 1973, 1974, 1975, 1976 et 1979). Ses missions de prospections et de fouilles archéologiques ont fourni des données importantes. Le matériel se compose d'industrie lithique, d'outils en os, de coquillages terrestres et de fragments d'œufs d'autruche. Un des gisements remonte à la période dite «l'industrie à lamelles» selon M.Riahi. Une datation faite sur fragment d'œuf d'autruche a donné une date de : 14 370 ± 110 ans BP (calibrée à 17000 BP).

Dans le cadre d'une thèse de doctorat (K.Hannachi), un travail d'inventaire général des collections archéologiques issues de ces fouilles nous a donné des centaines de milliers d'objets lithiques qui appartiennent à des cultures allant du Paléolithique supérieur à l'Epipaléolithique. Nous présentons dans cette communication les données de l'étude techno-typologique de la série lithique provenant du gisement appelé R3 et préciser son appartenance chrono-culturelle.

.

 

 

1HARBI-RIAHI (M.), La préhistoire de la Tunisie, état de connaissance, Thèse de doctorat de III eme cycle, 1967, Université de Paris, p. 391.



  • Poster
Online user: 3 RSS Feed