Programs > By author > Lethrosne Harold

Flint mines and axes' chipping workshops in Lisle “les Sablons” (Loir-et-Cher district, France). Firsts results of 2 archaeological excavation campaigns in 2016 and 2017.
Harold Lethrosne  1@  , Olivia Dupart, Clément Recq@
1 : Trajectoires - UMR 8215  -  Website
Université Panthéon-Sorbonne, Centre National de la Recherche Scientifique : UMR8215
UMR 8215 Trajectoires MAE 21 allée de lÚniversité 92023 Nanterre cedex -  France

Mine et ateliers de façonnage de haches en silex à Lisle « les Sablons » (Loir-et-Cher, France). Premiers résultats des campagnes de fouille 2016 et 2017.

 

Une fouille archéologique programmée a débuté en 2016 et s'est poursuivi par une seconde campagne en 2017 sur le site de Lisle « les Sablons ». Le site est implanté en rive droite du Loir, en rebord de plateau, sur les premières pentes du coteau d'un talweg débouchant à la perpendiculaire sur la vallée du Loir. Ce talweg comme la vallée du Loir cisaille plusieurs formations géologiques dont des argiles à silex issues de l'altération des craies du Crétacé supérieur. Le site est localisé à l'aplomb des formations des argiles à silex qui affleurent tout le long de la vallée et du talweg.

 Le site est connu anciennement par prospection de surface et le ramassage de très nombreux éclats de silex et d'ébauches de haches abandonnées en cours de fabrication. Le mobilier lithique très caractéristique, récolté en surface, a été interprété comme lié à une chaîne opératoire de façonnage bifacial de haches et ont permis d'identifier la présence d'ateliers spécialisés sur le site. Après seulement deux campagnes de courtes durées, deux semaines chacune, les résultats obtenus confirme bien la présence d'un atelier de façonnage de haches en silex matérialisé par plusieurs amas associés à des fosses, en cours de fouille, creusées dans l'argile.

 L'étude lithique des données issues de ces premières campagnes de fouille montre la présence d'une seule chaîne opératoire de production. Les déchets de taille sont composés de larges éclats arqués dont les caractéristiques morpho-techniques correspondent à une unique chaîne opératoire de façonnage bifacial. Plusieurs ébauches de haches abandonnées en cours de fabrication ont également été récoltées lors de la fouille. L'activité du site semble donc exclusivement tournée vers le façonnage de haches en silex.

 Une précédente fouille archéologique à Pezou « la Chenevière-Dieu », effectuée à la fin des années 1960 sur la rive opposée du Loir, avait révélée la présence d'un site d'extraction de silex néolithique associé à la production de haches. La réalisation d'une seconde fouille archéologique sur le site similaire de Lisle permettra de confronter les données entre les deux sites pour mieux appréhender la structuration du complexe minier néolithique de la vallée du Loir.


Online user: 3 RSS Feed