Programs > By author > De Resende Machado Juliana

Les productions de lames de hache polies dans des sites de l'Holocène tardif de la Cidade de Pedra (Mato Grosso)
Juliana De Resende Machado  1, 2, *@  , Agueda Vilhena-Vialou  3@  
1 : Université Paris Nanterre  (UPN)  -  Website
UMR 7055 - Préhistoire et Technologie
21 allée de l'Université. 92023 Nanterre Cedex -  France
2 : Musée du Quai Branly
Département de la Recherche et de l'Enseignement
3 : Muséum National d'Histoire Naturelle  (HNHP)  -  Website
UMR 7194 - Histoire Naturelle de l'Homme Préhistorique
1 rue René Panhard 75013 Paris -  France
* : Corresponding author

La région la plus occidentale du Brésil Central est considérée comme une aire de confluence des cultures archéologiques pendant la période précoloniale récente. Elle a une histoire encore fragmentaire, principalement à cause de notre méconnaissance d'une chronologie fine des occupations, de l'organisation socioéconomique des sociétés, ainsi que des éléments caractéristiques de la culture matérielle, mis à part la céramique pour certaines cultures. Nous présenterons dans cette communication les productions de lames de hache polies, faites pendant l'Holocène récent, à partir de sites de la région archéologique de la Cidade de Pedra, située au sud-est du Mato Grosso, dans la transition entre le Brésil Central et le Pantanal. Nous avons choisi l'analyse technologique comme méthode de travail. Elle a pour postulat qu'une action technique n'est pas innée à l'être humain, car elle est apprise et transmise. Par cette approche, nous mettons en évidence les techniques et les méthodes de production afin de distinguer les traditions techniques. Dans ce processus, la connaissance de la matière première est fondamentale. De ce fait, nous nous sommes aussi basées sur les précédentes études de caractérisation des roches de la région et de localisation des possibles sources d'approvisionnement. Les lames de hache finalisées, les préformes et leurs restes de taille correspondants sont d'une matière première locale : la roche métamorphique verte. Le processus de métamorphisme ne se manifeste pas de manière homogène sur tout le Groupe Cuiabá, formation d'où provient la matière. En outre, elle peut se présenter sous forme de supports plus au moins épais. De telles caractéristiques sont observées sur les pièces finalisées et sur leurs préformes. Ainsi, nous avons identifié deux chaînes opératoires de production : l'une sur bloc aplati et l'autre sur supports plus épais. Ces chaînes opératoires aboutissent en pièces de morphologies également distinctes. Les sites de la Cidade de Pedra présentent des éléments pour la reconstitution des traditions techniques des lames de hache, un objet si important pour la période et diffusé dans différentes régions et traditions archéologiques. Notre étude est une contribution ponctuelle, dans le temps et dans l'espace, mais elle aide à reconstituer une partie de l'histoire des groupes précoloniaux de cette région. Pour chaque site, bien connaître les modalités d'exploitation de la matière première et les mettre en lien avec les chaînes opératoires de sa transformation en vue d'obtenir des objets finis est un premier pas vers l'identification d'éventuels contacts entre groupes archéologiques voisins.


Online user: 2 RSS Feed